Savoir diabète

Utiliser les variantes de bolus

Des taux de glycémie post-prandiale élevés, autrement dit des pics glycémiques après le repas, sont considérés comme un facteur de risque d'élévation du taux d' HbA1c et de maladies secondaires. Ceci a été prouvé par les recherches menées ces dernières années. De tels pics glycémiques ne devraient pas apparaître lorsque l'on utilise une pompe à insuline, puisqu'elle permet de cibler l'administration du bolus en fonction du repas. Pour cela, les pompes à insuline récentes proposent différentes variantes de bolus qui valent la peine d'être expérimentées.

Le bolus normal

On différencie trois grands modes d'administration d'un bolus, qui portent des noms légèrement différents en fonction des pompes à insuline.

Variante 1

la totalité du bolus est administrée directement

Cette variante est appelée bolus standard ou encore bolus déroulant (pour les pompes à insuline Accu-Check), bolus normal-/express (pour les pompes à insuline Paradigm) ou bolus standard ou bolus visuel-/ Xpress (pour les pompes Deltec Cozmo).

La variante 1 représente le bolus usuel pour un repas comprenant une composition normale en glucides, protides et lipides, c'est-à-dire par exemple de la viande avec des pommes de terre et des légumes. La quantité du bolus sera adaptée à la composition nutritionnelle du repas et à la glycémie mesurée et sera administrée en une fois. Si la quantité du bolus est adaptée, l'insuline diminuera la glycémie pendant toute sa durée d'action, en évitant tout pic glycémique.

Les lipides retardent l'absorption

DCe calcul ne fonctionne pas en cas de repas riche en lipides, puisque ces derniers retardent l'absorption des glucides dans le sang. La pizza en est un exemple classique, d'autres plats "problématiques": les lasagnes, les kebabs avec des frites, le tiramisu mais également les repas contenant des légumineuses (petits pois ou lentilles par exemple). Si le bolus est administré en une seule fois, comme dans la variante 1, l'élévation de la glycémie et l'action de l'insuline sont alors décalées dans le temps. On entraîne même une hypoglycémie puisque l'insuline agit déjà alors que les glucides ne sont pas encore dans le sang. Environ quatre à cinq heures plus tard, apparaît une élévation importante de la glycémie, car les glucides commencent à agir alors que l'insuline, elle, n'agit plus.

Face à ce problème, les pompes à insuline offrent deux variantes de bolus supplémentaires:

Variante 2

Le bolus sera divisé en plus petites quantités qui pourront être administrées sur une durée choisie

En fonction des pompes à insuline, cette variante pourra être appelée bolus retardé (ou retard) ou prolongé.

Variante 3

Une combinaison de bolus direct et de bolus retardé

En fonction des pompes à insuline, cette variante sera appelée bolus "multiwave" ou dual.

La variante utilisée sera choisie en fonction de la glycémie mesurée:
Si la glycémie préprandiale est dans la norme, on choisira un bolus retardé ou prolongé. Pour cela, il faut aller dans le menu correspondant et entrer la quantité totale du bolus ainsi que la durée sur laquelle cette quantité devra être répartie. La pompe à insuline administre alors le bolus en petites quantités égales et à intervalle régulier sur la durée choisie.

Si la glycémie préprandiale est élevée et doit dans un premier temps être corrigée, on peut alors recourir au bolus "multiwave" ou dual. Dans ce cas, la pompe administre tout d'abord une dose de correction déterminée préalablement qui permettra de ramener la glycémie à un taux normal. Par la suite, on peut administrer un bolus prolongé dont les modalités peuvent - comme pour la variante 2 - être adaptées librement.

Il y a aussi bien sûr la possibilité d'administrer d'abord un bolus normal (variante 1) pour corriger la glycémie, suivi d'un bolus retardé ou prolongé (variante 2). Ces deux variantes sont les plus utilisées en pratique, en particulier pour les buffets ou les dîners copieux. Il n'y a alors plus besoin de se faire du souci en permanence au sujet du bolus lorsque le repas traîne en longueur. Il faut cependant essayer d'estimer la composition nutritionnelle du repas, puisqu'on ne sait pas encore exactement ce qui sera ingéré au cours de la soirée. Dans ce cas, il vaut mieux choisir un bolus initial plus léger puis ensuite administrer un bolus unique.

 

*Veuillez vous reporter à la notice d'utilisation de votre pompe à insuline pour l'utilisation des variantes de bolus.