Savoir diabète

Thérapie par pompe à insuline

La thérapie par pompe à insuline (CSII – perfusion sous-cutanée continue d’insuline)

Dans ce traitement, une pompe à insuline apporte au corps en continu (24 heures sur 24) les besoins de base en insuline. Au moment des repas, le supplément d’insuline nécessaire est administré en appuyant sur un bouton. Principale différence avec la thérapie avec le stylo à insuline: seule de l’insuline rapide est utilisée, laquelle permet de couvrir aussi bien les besoins de base que les besoins en insuline prandiale (pour les repas).

Une pompe à insuline se porte sur le corps. Pour que la thérapie par pompe à insuline soit efficace, les besoins en insuline doivent être réglés individuellement dans la pompe à insuline et le traitement doit être contrôlé régulièrement par des mesures de la glycémie.

On a le choix entre deux systèmes de pompe à insuline:

  • La pompe à insuline conventionnelle avec une tubulure
    La pompe à insuline est ici portée par exemple au niveau de la ceinture. L’insuline parvient dans le corps par l’intermédiaire d’un set de perfusion comportant une tubulure, dont la canule est placée dans le tissu adipeux sous-cutané.
  • La patch pompe à insuline («pompe adhésive»)
    Le dispositif d'infusion d'insuline sans tubulure. Il comprend deux éléments:
    1. un «Pod» qui est collé sur la peau et qui constitue le dispositif d'infusion d'insuline à proprement parler (avec un réservoir d’insuline, une canule à insertion automatique et un dispositif pour administrer l’insuline).
    2. un «Personal Diabetes Manager» (PDM) permettant le réglage des fonctions du dispositif d'infusion d'insuline sans tubulure.

Par rapport à l’insulinothérapie conventionnelle intensifiée (ICT), la thérapie par pompe à insuline présente notamment les avantages suivants:

  • Les fréquentes injections réalisées avec le stylo à insuline sont supprimées, parce que la canule de la pompe à insuline est positionnée en sous-cutané pendant deux à trois jours.
  • La pompe à insuline permet une couverture insulinique quasi physiologique (couverture insulinique similaire à celle d’un sujet non diabétique).
  • La couverture insulinique adaptée aux besoins individuels permet de diminuer les pics glycémiques du matin (phénomène de Dawn) ou les hypoglycémies fréquentes.
  • Étant donné que seule de l’insuline rapide est utilisée, ceci permet une grande flexibilité, par exemple lors de l’activité physique/du sport, des repas ou pour le coucher.
  • Un emploi du temps irrégulier et un travail posté sont plus compatibles avec une thérapie par pompe à insuline, car l’utilisation exclusive d’insuline rapide permet d’adapter individuellement les besoins en insuline.

«Libération» d’insuline lors de la thérapie par pompe à insuline (CSII)

Comparaison de la «libération» d’insuline lors de la thérapie par pompe à insuline avec la sécrétion d’insuline chez les sujets non diabétiques: l’administration d’insuline avec une pompe à insuline et la sécrétion d’insuline chez les sujets non diabétiques présentent de grandes similitudes.

«Libération» d’insuline lors de la thérapie par pompe à insuline (CSII)
Insulinfreisetzung bei Nichtdiabetiker Libération d’insuline chez les sujets diabétiques
Mahlzeit Repas
Basalinsulin Insuline basale
Bolusinsulin Insuline prandiale (insuline en bolus)
Bolus (kurz wirkendes Insulin) Bolus (insuline rapide)