Savoir diabète

Diminuer & augmenter le débit de base

Beaucoup de porteurs de pompe profitent de la possibilité de diminuer proportionnellement le débit de base surtout pour faire du sport, mais ils se servent peu de la possibilité de l'augmenter.

Pourtant; se présentent chaque jour tant de situations au cours desquelles le besoin en insuline diminue ou augmente, indépendamment des repas. Se promener avec le chien, le stress au bureau, faire les courses au pas de charge pendant la pause de midi, jardiner pendant une heure, prendre de la cortisonne, boire deux verres de vin...

Dans ce cas, si le taux de sucre joue au yoyo, beaucoup de porteurs de pompe consomment des hydrates de carbone ou s'injectent un bolus pour éviter ces variations.

Diminuer au lieu de manger

Manger, uniquement pour ne pas souffrir d'hypoglycémie lors d'une activité physique? C'est contre-productif! Il est possible d'éviter d'absorber des unités pain supplémentaires si l'on diminue le débit de base à temps. Non seulement lorsqu'on pratique un sport mais aussi lors de nombreuses autres activités entrainant des mouvements ou un effort physique suppémentaire.

Diminuer et augmenter le débit de base

Une diminution est possible par exemple en cas de Une augmentation est possible par exemple en cas de
sport (également: avant le sport à l'école chez les enfants) refroidissement
ménage maladie accompagnée de fièvre
faire les courses court repos au lit (si le repos dure se prolonge, un nouveau profil du débit de base est conseillé)
jardinage médicaments, notamment ceux qui contiennent de la cortisone
rangement de la cave le stress/l'excitation
déménagement travail par poste (dormir le jour après un poste de nuit)
travail par poste (poste de nuit) femmes avant ou pendant la menstruation
pendant une opération  
les femmes avant ou pendant la menstruation (selon les individus, le besoin en insuline peut augmenter ou diminuer pendant cette période)  
la consommation d'alcool  

Trouver peu à peu la juste dose

Diminuer ou augmenter: dans quelle proportion, quand et combien de temps? Le besoin en insuline est toujours individuel, les recommandations arbitraires sont impossibles.

Essayez de diminuer lors de situations quotidiennes

  • D'abord, diminuez le débit de base de 10%.
  • Dans ce cas, notez que: la diminution n'agit pas immédiatement mais après un certain délai d'action: une demi-heure pour l'insuline analogue, une heure pour l'insuline normale.
  • Au début de l'activité, mesurer la glycémie (si on prévoit de faire du sport, le taux de sucre dans le sang devrait être d'au moins 150 mg/dl.
    Cette valeur est-elle atteinte ? ⇒ 10 % de diminution sont adaptés.
    La valeur a-t-elle chuté? ⇒ 10 % de diminution étaient insuffisants, la prochaine fois, il faudra essayer 20 % .
    La valeur a-t-elle augmenté? ⇒ 10 % de diminution étaient excessifs, la prochaine fois, il ne faudra pas diminuer le débit.
  • Prenez en compte le fait que la diminution agit encore pendant une heure (insuline analogue) ou deux heures (insuline normale).
  • La période pendant laquelle vous devez maintenir la diminution dépend entre autres de votre activité et de votre degré d'entraînement général. Si par exemple vous allez promener le chien, vous pouvez probablement arrêter la diminution tout de suite après, mais après le sport elle doit être maintenue plus longtemps, parce que le corps remplit de nouveau les réserves en glucose (effet de remplissage musculaire).
    En cas de diminution ou d'augmentation, contrôlez votre glycémie au moins toutes les deux heures, jusqu'à ce que vous sachiez quelles sont les valeurs en pourcentage qui conviennent à une situation donnée. Faites-vous conseiller par votre équipe médicale spécialisée dans le diabète en ce qui concerne l'augmentation ou la diminution du débit de base.